Dernières nouvelles

dimanche, 18 juillet 2010

Margaret's Grocery and Bible Study

The Bible ChurchEn quittant Vicksburg, Comté de Warren, Mississippi, par l’ancien tronçon de la route 61 (The Blues Highway), on arrive très vite devant la Margaret’s Grocery And Bible Study. En 1984, Margaret, veuve Rogers, épouse le Révérend H.D. Dennis, lequel lui promet de transformer la modeste petite épicerie en un sanctuaire. Et c’est ce qu’il a fait pendant 30 ans. La petite boutique a laissé place à ce que l’on surnomme The Bible Church : une réalisation d’art populaire très… baroque, dont les photographies remplissent quelques albums sur Flickr.

Vu de l’extérieur, The Home of the double-headed Eagle fait penser à une construction géante en très gros legos. Il y a d’abord l’alternance de ces briques peintes soit en blanc, soit en rouge, soit en rose, soit en jaune. Même chose pour le dallage à l’entrée, sur la terrasse, dans le patio. Il y a aussi ces cheminées exagérées et cette tour. Partout, il y a des symboles religieux, maçoniques (le compas, l’aigle à deux têtes du rite écossais) et des inscriptions, certaines tirées de la Bible, d’autres signées du Révérend lui-même :

THE TRUE GOSPEL PREACHED HERE

GOD HAVE NOT WHITE CHURCH AND HE DONT HAVE NO BLACK CHURCH - ONLY ONE CHURCH

ALL IS WELCOME JEW AND GENTILE

L’intérieur de l’ancienne épicerie est également très orné et très surchargé. Une bible est constamment ouverte, prête à l’étude. Des bibelots, des cadres, des photos, des peluches, des fleurs artificielles, des articles de journaux, des candélabres, et encore des symboles. On trouve aussi des trésors inestimables. Le Révérend ne se fait guère prier pour vous montrer la véritableArche d’Alliance, et les authentiquesTables de la Loi. D’une ancienne caisse en bois, repeinte à la bombe de peinture dorée, enguirlandée, munie d’un miroir (c’est le regard de Dieu) et richement ornée de tubes en PVC ayant subi le même traitement, le vieil homme extrait les Commandements rédigés en anglais.

Rev. H.D. DennisLe Révérend a utilisé tout ce qui lui tombait sous la main, et tout ce qu’on a pu lui donner. La ville de Vicksburg lui avait même abandonné un vieux bus d’école pour aller prêcher aux environs : il en a fait une chapelle. A l’intérieur, la Bible du roi Jacques est constamment prête pour la lecture ou pour l’office.

Pour le Révérend H.D. Dennis, Dieu est un architecte dont il est le premier adjoint. Alors il a appris la charpenterie et la maçonnerie auprès des prisonniers de guerre qu’il gardait dans des camps en Géorgie. Les croyances du vieil homme guident intégralement sa création : la vraie Eglise du Christ se doit d’être aussi bariolée chatoyante que la Nature. Elle doit inspirer celui qui la regarde et faire s’arrêter l’automobile du pécheur, pour qu’il entre et vienne entendre la bonne parole. Les sermons du Révérend sont spontanés, très longs, et vous raccompagnent jusqu’à votre voiture, même quand vous avez démarré le moteur et remonté la vitre.

Le Révérend est né en 1916. A son histoire se mêlent évidemment des légendes entretenues par lui-même et par son épouse. Il serait le seul survivant d’une fratrie de 9 enfants. Sa mère serait morte en le mettant - seule - au monde. On aurait retrouvé le bébé au bout de 3 ou 4 jours, à côté du corps sans vie de sa mère. Une grand-mère l’aurait élevé jusqu’à l’âge de 12 ans. Il aurait travaillé ensuite chez son père, planteur de coton, dont il aurait fui la brutalité. Enrôlé dans la Navy, il aurait combattu pendant la seconde guerre mondiale. Il aurait alors commencé à prêcher auprès de ses camarades de combat. Puis il serait devenu gardien dans un camp de prisonniers de guerre, en Géorgie. Avant d’épouser Margaret Rogers, il aurait eu 4 femmes et une progéniture.

Margaret Dennis 1916-2009Quant à Margaret Dennis, née également en 1916, elle a toujours tenu cette épicerie pendant plus d’un demi-siècle, avec ses deux premiers maris. Le premier mari a été tué par des voleurs. Le second est mort dans les années 70. L’épicerie a déjà brûlé, et l’argent des assurances a permis la reconstruction, mais en plus petit. Et puis le Révérend est arrivé dans la vie de la vieille dame, partageant avec elle sa Foi. Elle aime chanter quelques vieux Spirituals, et en particulier I am on the Battlefield for my Lord :

I was lost in sin, ‘til Jesus took me in.

I heard a voice from heaven say there is work to do.

I took the Master’s hand, and I joined the Christian band,

I’m on the battlefield for my Lord.

I am on the battlefield for my Lord; I am on the battlefield for my Lord.

And I promised Him that I would serve Him ‘til I die,

I’m on the battlefield for my Lord.

Margaret est décédée en octobre 2009. Le Révérend, âgé, a besoin de soins et ne vit plus dans le sanctuaire qu’il avait promis à sa femme.