Tavistock Square

À Londres, déambulant dans les rues de Bloomsbury, sous une pluie d'intensité variable, je suis allé jusqu'au repère du Dr Septimus. Et de son "guinea pig", Olrik, alias la Marque Jaune. Avec, en tête, les vignettes de l'album. Pèlerinage.

Tavistock Square, le repère de la Marque Jaune

J'ai fui le British Museum : trop de monde, atmosphère étouffante. Juste un coup d'oeil sur les marbres du Parthénon. La Pierre de Rosette : inaccessible, comme peut l'être ordinairement la Vénus de Milo au Louvre.

Je savais la proximité du repère de Septimus. J'ai semé le groupe : facile, avec pareille foule. Je suis ressorti par l'entrée principale. Montague Street. Russell Square. Coup d'oeil sur la facade kitsch de l'hôtel Principal. Il me revient à l'esprit qu'à cet endroit, à la station de Russell Square, a eu lieu l'un des attentats du 7 juillet 2005. Ainsi qu'à Tavistock Square, dans un autobus à impériale.

Woburn Place. Et dans son prolongement, Tavistock Square. Je suis arrivé.

En 1952, Jacobs avait bénéficié d'un temps caniculaire pour faire ses photographies. Quant à moi, j'attends qu'il pleuve moins pour faire les prises de vue.

C'est terminé. Pas plus de 3 photos.

Je retourne au British.

 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet